Accueil

Pourquoi un blog sur mes expériences de voyage ?

L’an dernier (2016), comme j’organisais mon voyage en France, quelques-uns de ma parenté et plusieurs de mes ami(e)s ont manifesté de l’intérêt à suivre mon voyage. Ils voulaient avoir de mes impressions sur le déroulement de mon voyage et sur les expériences que j’allaient vivre. Il y avait par courriel. Oui, mais j’étais limité dans la capacité de faire parvenir mes envoies en photos, vidéos et textes. On m’a suggéré « Facebook » dont je n’étais pas un adepte. Je n’y vais pratiquement jamais. Somme toute l’expérience pour l’envoie de mes documents s’est avérée satisfaisante. Mais, je continue à ne pas être un adepte de ce médium. Personnellement, je n’aime pas recevoir toute sorte de nouvelles hétéroclites ou échanger sur toutes sortes de sujet ou encore donner mes impressions personnelles à travers Facebook. Cela ne correspond pas à ce que je suis.

Depuis quelques années, je me plais à suivre des voyageurs qui voyagent en vélo particulièrement autour du monde. J’aime beaucoup cela. Ça ne parle que de LEUR voyage, il n’y a pas d’autres « interférences » et c’est ce que j’apprécie. Je peux me « concentrer » uniquement sur LEUR voyage. Cela correspond plus à ce que je suis.

Ce blog pour que vous puissiez me suivre et comprendre le type de voyages que je fais, je vais vous partager mes impressions, mes rencontres, mes défis à surmonter et mon plaisir de faire de tel voyage en vélo.

Pourquoi je pars pour réaliser de tels voyages en cyclotourisme ?

« L’homme à un certain moment donné, s’engage. Il s’engage pour des causes et si elles sont nobles, il laisse un sillage merveilleux derrière lui »… si petit soit-il! Dans mon cas, j’œuvre pour la reconnaissance de l’activité du vélo par l’exemple dans ma pratique régulière et par ma façon d’en parler.

Mes récits de voyage.

Ce que je vous raconte ce n’est pas seulement une histoire de voyage en vélo; Ce n’est pas simplement une histoire d’aventure en cyclotourisme… Dans les voyages, il y a des « champs lointains ». C’est quoi des « champs lointains » ? C’est ce que chacun rêve comme l’endroit où il peut aller où il voudrait être ou ce qu’il pourrait faire pour réaliser pleinement ce qu’il est vraiment … Et pour moi, la finalité où je peux aller, c’est presqu’à la recherche de moi-même. Parce que c’est là-bas que je me retrouve vraiment. En voyageant en vélo en solitaire, je vis pleinement selon mon propre horaire de vie, selon ce que je suis vraiment. Ainsi, par le voyage en vélo avec tous ces défis à surmonter, je vis ! Pour moi, affronter ses peurs, c’est aussi ça vivre sa vie.  Ce qui m’importe, c’est le respect de « l’activité du vélo ». Faire du vélo vous oblige à une vigilance constante et à une considération de l’activité. C’est ce que j’aime de la pratique du vélo. On ne fait pas n’importe quoi en vélo. Et c’est ce que je suis prêt à vivre…pour vivre pleinement!